Vie de famille et simplicité : comment faire place à ce qu'on veut vraiment?

 

Vous avez sûrement remarquer vous aussi que le terme simplicité est à la mode et que bien des gens ont comme intention d'accueillir plus de minimalisme dans leur vie. C'est un sujet intéressant, mais qui peut facilement aller dans tous les sens.

 

 

Vouloir que notre vie soit plus simple est une noble intention à avoir. De plus en plus, on comprend que de simplifier notre vie laisse plus de place pour ce qui compte vraiment, comme du temps de qualité pour soi, en couple et en famille. Par exemple, il est évident que plus on a d'objets à s'occuper, à entretenir, à nettoyer ou à ranger, moins il nous reste de temps pour les personnes dans notre vie. Une de mes amies dit souvent: «  Les personnes avant les choses ». La simplicité matérielle est donc une première étape logique si on veut miser sur l'essentiel dans notre vie.

 

 

Depuis que je lis davantage sur le minimalisme et la simplicité volontaire, j'ai compris qu'il y a avait plusieurs façons de simplifier notre vie et que plusieurs d'entre elles n'étaient pas évidentes. Une réflexion est souvent nécessaire ainsi que certaines réalisations sur les causes de la complexité dans notre vie. Faisons un simple survol des sphères de notre vie où on pourrait épurer un peu!

 

 

 

Simplifier nos relations personnelles 

 

Premièrement, la simplicité dans les relations interpersonnelles c'est miser sur les relations qui nous apportent du positif ainsi que celles où on sent que les efforts à maintenir contact viennent des deux côtés. Ainsi, simplifier nos relations avec les autres va automatiquement contribuer à diminuer les sentiments négatifs, le stress et la frustration dans notre vie (et dans celle de notre famille).

 

Quand je parle de relations interpersonnelles, il peut autant s'agir de nos voisins, de nos amis, que de la famille élargie. Bref, on veut faire de la place pour les belles relations saines et surtout garder du temps et de l'énergie pour notre conjoint et nos enfants. Par exemple, je parle souvent avec des gens qui veulent faire plaisir à leurs parents ou à leurs beaux-parents en acceptant des soupers de famille très longs ou très fréquents. Bien que je comprenne le pourquoi derrière ce choix, il est important de se rappeler que personne ne peut faire les choix importants pour notre famille à notre place et que c'est nous, les parents, qui devons prioriser en premier lieu le bien-être de notre petite tribu.

 

À ce sujet, les auteurs du livre "Minimalism: Live a meaningful life" , Joshua Fields Millburn et Ryan Nicodemus ont identifié 8 éléments qui définissent une relation saine et positive. Ils ont identifié l'amour, la confiance, l'honnêteté, le fait de prendre soin de l'autre (se soucier de l'autre), le soutien (mutuel), l'attention, l'authenticité et la compréhension comme étant les éléments qui définissent qu'elles sont nos vraies relations comparativement à celles qui ne sont pas basées sur des valeurs essentielles.

 

 

 

Simplifier notre environnement matériel

 

Ensuite, on peut facilement se simplifier la vie en diminuant le nombre d'objets qu'on a dans la maison. Ces objets, que ce soit des jouets, des vêtements, des meubles, des articles de sport, de la vaisselle, des souliers, des livres ou du matériel électronique, ont presque tous ces points en commun : on doit trouver le temps de les ranger, on doit les réparer lorsqu'ils brisent, et on doit leur trouver une place dans notre espace de vie. Pour toutes ces raisons, les objets prennent énormément de notre énergie et de notre temps. Il est donc évident qu'ils ont le potentiel de nous détourner des êtres humains dans notre vie.

 

J'ajouterais aussi que la majorité des objets qui nous encombrent nous détournent assurément du moment présent. En effet, comme le mentionne la maintenant très reconnue Marie Kondo dans son livre "The life-changing magic of tidying up", quand on cherche pourquoi nous n'arrivons pas à se défaire d'un objet qui nous encombre, c'est qu'il nous rappelle un attachement au passé ou une peur du futur. 

 

Un autre point est intéressant. En accumulant des choses, nous avons aussi moins de temps pour notre développement personnel, par exemple, apprendre quelque chose de nouveau, se reposer, lire, ou fabriquer quelque chose soi-même. Je crois donc que plus on a de choses, plus on continue d'en accumuler davantage.

 

On devient des consommateurs et non des créateurs.

 

N'est-ce pas plus intéressant de transmettre à nos enfants comment réparer nos pantalons nous-mêmes ou comment construire un meuble au lieu de leur montrer un centre d'achats bondé de gens? Il est certain qu'on doit tous dépendre des commerces assez régulièrement mais l'idée de fabriquer et de réparer davantage est une belle manière de miser sur le vrai.

 

 

 

Simplifier notre horaire

 

On peut aussi simplifier notre vie en changeant notre horaire. Par exemple, de plus en plus de gens se questionnent sur la nécessité de travailler autant. Serait-il possible de consommer un peu moins et d'avoir un peu plus de temps pour faire des activités gratuites avec notre famille? Pourrions-nous considérer gagner un peu moins d'argent, mais de dépenser différemment ce qu'on gagne?

 

Une autre avenue intéressante est celle des cours et des activités. Il est toujours possible de réévaluer, avec nos enfants, quelles sont les activités qu'ils préfèrent réellement et auxquelles ils tiennent le plus. Avec un horaire moins rempli on peut improviser des sorties qui vont au gré des saisons et des envies du moment, tels que des sorties dans les festivals, des concerts, des visites à la bibliothèque, des sorties dans les musées ou des activités extérieures gratuites.

 

 

 

Simplifier nos communications

 

Finalement, je voulais ajouter une dernière idée à cette première liste. Celle de simplifier nos communications. On perd parfois un temps fou en ayant des communications non efficaces et qui laissent trop de place à la confusion et à l'erreur. Il est intéressant de réinventer un peu nos manières de communiquer en misant plus sur les appels téléphoniques et sur les discussions en personne, lorsque possible. Si on se comprend mieux et plus rapidement, on passera moins de temps à ressasser l'échange dans notre tête par la suite et à se faire du souci!

 

C'est également la même chose pour la communication avec notre conjoint(e). Prendre le temps de se parler régulièrement, idéalement chaque jour, afin de prendre le pouls de l'autre et de savoir comment il ou elle se sent, peut simplifier bien des choses! On a ainsi moins de mauvaises surprises car on sait comment va notre douce moitié et on passe alors moins de temps dans des argumentations ou des conflits. Parler un peu chaque jour est définitivement un investissement afin de simplifier sa vie et améliorer la santé de notre couple.

 

 

*********************

 

 

J'espère que ces pistes de réflexion vous apporte quelques idées nouvelles afin de simplifier notre vie et mettre votre énergie vers des projets qui contribuent à votre bien-être et à votre épanouissement!

Share on Facebook
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now