Jour 29: Pourquoi nos enfants ne vont-ils pas à l'école (ni à la garderie)?

 

C'est un sujet un peu tabou de parler ouvertement de notre choix de ne pas "envoyer" nos enfants à l'école. Ce n'est pas toujours évident de présenter, en toute ouverture, le pourquoi de ce choix qui se situe à contre-courant et le fait qu'on en est si heureux!!! Je décide quand même d'en parler, dans cet article, avec mon coeur ouvert sans chercher à convaincre qui que ce soit, juste pour souligner la fin du défi #30joursunschooling #30joursAEF et car je ne veux plus cacher ma joie et ma grande fierté d'avoir fait ce choix il y a presque deux ans!

 

 

Pour moi, un enfant est un être pur qui ne cherche qu'à développer son potentiel afin de devenir la meilleure version de lui-même. Toutes mes pensées des dernières 6 années, alors que j'ai pris la décision de demeurer avec ma fille pour l'éduquer à temps plein, ont convergé vers cette idée. Les enfants naissent purs mais tellement de choses, d'événements, de rencontres et de facteurs peuvent se réunir rapidement et efficacement afin de "corrompre" cette pureté. Je sais que c'est cette idée qui m'a poussée à changer drastiquement ma vie et qui continue à me guider dans la voie qu'on a choisie d'emprunter. Si je peux repousser le moment où mes enfants "ne seront plus purs" le plus longtemps possible, ma mission sera accomplie! En proposant un mode de vie sain, plus loin de la consommation, de la violence 'ordinaire' (souvent vécue à l'école et transmise également par la télévision) et du culte de la performance et de la rapidité, je tente de favoriser une vie plus lente et où l'enfant a moins de préoccupations, de fatigue et de stress. Bref, c'est un environnement où il pourra s'épanouir parfaitement.

 

 

Mon conjoint et moi avons aussi comme défi de préserver la curiosité inouïe et naturelle de nos enfants et de faire que cette flamme reste bien vive le plus longtemps possible... toute la vie espérons-le!  C'est si beau de les voir curieux, à poser un nombre faramineux de questions, et d'avoir du temps pour leur répondre! J'aime constater qu'ils s'émerveillent constamment devant de petites choses et que rien ne les en décourage ni ne les en détourne. Le fait de ne pas être comparés à qui que ce soit, ni testés et ni évalués leur donne libre cours d'être qui ils veulent et d'apprendre pour apprendre. Tout le contraire que d'apprendre pour une note ou pour faire bonne impression auprès des autres.

 

 

Nos enfants jouent énormément et nous ne pensons pas qu'il s'agisse d'une perte de temps! En fait, nous savons que c'est par le jeu qu'on apprend, à tout âge! Si les adultes avaient tous pu conserver cet esprit joueur, notre monde aurait moins de dépression et d'anxiété. C'est en ayant une mentalité de jeu qu'on s'exerce, qu'on se pratique et qu'on développe nos compétences. C'est le cas quand on apprend à marcher, à manger ou à lire, et c'est pareil pour apprendre un instrument ou pour apprendre à cuisiner! Loin d'être une perte de temps, les jeux des enfants développent en eux une attitude qu'ils garderont ensuite toute leur vie et qui feront d'eux des adultes qui aiment apprendre.

 

 

Pour ces quelques raisons et plusieurs autres, nous avons choisi la voie de l'éducation à domicile. Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à m'écrire en passant par ce blogue ou par ma page Facebook.

 

 

 

" Children do not need more schooling. They need less schooling and more freedom. They also need safe enough environments in which to play and explore, and they need free access to the tools, ideas and people that can help them along their own chosen paths ".

 

(Peter Gray, Free to Play: Why Unleashing the Instinct to Play will Make our Children Happier, More Self-Reliant, and Better Students for Life)

Share on Facebook
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now